Saint François-Xavier Don Bosco
Association Saint François-Xavier Don Bosco Le Siège Social L'Association Recrute Lexique

Secteur Social
Centre de Rééducation et de Formation Professionnelle Don Bosco
Foyer des Jeunes Don Bosco
Centre Scolaire Dominique Savio
Centre Educatif Renforcé La Péniche Bosco
Ecole Elémentaire Spécialsée
Secteur Médico-Social
Institut Médico-Educatif Don Bosco
Institut Médico-Educatif "Saute-Mouton"
Service d'Education Spécialisée et de Soins à Domicile "Saute-Mouton"
Ecole Elémentaire Spécialsée
Secteur de l'Insertion et de la Formation Continue
Institut de Recherche et de Formation Permanente
Restaurant-Ecole l'Auberge
Secteur de l'aide aux victimes
Vict'Aid

Organisation

Organisation

Le travail de groupe

Le travail de chacun des membres de l'équipe étant spécifique et complémentaire, il est coordonné ensuite sous forme de réunions de groupe.

Ces réunions regroupent toute l'équipe afin qu'elle puisse se concerter et élaborer son projet de travail.

Réunions de coordination :
Leur but est d'assurer le fonctionnement général du service afin d'organiser les différentes permanences, d'échanger les informations, de définir collectivement les objectifs, d'évaluer les actions menées, régler les problèmes d’organisation (absences, formations, les rencontres, avec les partenaires du réseau, ...).

Réunions derégulation :
Leur but est essentiellement de travailler sur les entretiens avec les victimes et leurs demandes.

Elles permettent ainsi de faire le point sur les différentes situations et d'élaborer si nécessaire des projets de travail en commun pour les victimes. Ce temps de régulation est assuré par une des psychologues du service et regroupe les différentes permanences.

La conception du travail

Le travail de l'équipe est d'aider les victimes d'infractions, tant sur le plan juridique, social que psychologique. Il peut s'agir d'un suivi complet (aide globale) ou d'aide partielle juridique ou psychologique, qui commence toujours par le « primo-accueil » :

Accueillir et écouter à la fois le problème et les émotions pour rassurer la victime et lui faire présenter ses attentes afin de fixer un rendez-vous auprès du bon interlocuteur.

Préparer ce rendez-vous en précisant les éléments du dossier à apporter (pour le juriste) et remplir une fiche signalétique.

Le travail des juristes, travailleurs sociaux et psychologues est spécifique et complémentaire pour certaines situations.

Tout le personnel salarié ou stagiaire est formé au travail de relation écoute et aide aux victimes.

Des réunions de régulation hebdomadaires réunissent toute l'équipe et facilitent la concertation et l'articulation entre les différents intervenants en contact des victimes.

C'est aussi un travail de relais et de mise en réseau.

Les victimes sont elles-mêmes envoyées par des partenaires externes (Gendarmeries, Polices, Tribunaux, ...), puis orientées par le service, après ou pendant le suivi, vers d'autres organismes (Avocats et si nécessaire suivis psychiatriques ou psychologiques).

Le rôle du service représente une aide, un soutien, un appui, il n'a pas à faire le travail de la victime (démarches, prises de décisions, ...).
La victime doit être ou redevenir autonome et indépendante :
L'équipe lui permet d'aller au bout de ce à quoi elle aspire et peut prétendre.
Elle peut également pouvoir utiliser les informations reçues, à sa manière et au bon moment.

Les partenaires externes

Vict'Aid travaille en relais et en réseau avec diverses personnes morales ou physiques :
Police
Mairies
Huissiers
Gendarmerie
Psychologues
Magistrats
Hôpitaux
Avocats
Tribunaux
C.I.D.F.F.
Délégation régionale et départementale au droit des femmes et à l'égalité (courriel D.R.D.F.E.)
L.I.C.R.A.
La maison de la sécurité routière

Les activités particulières

Les actions particulières
Ces actions nécessitent une prise en charge immédiate.

La prise en charge des victimes les plus traumatisées :
Elle concerne les victimes d’infractions pénales étant du ressort du Tribunal de Grande Instance de Libourne.

Son rôle est d’assurer une meilleure prise en charge de la victime d’une infraction grave au plus tôt puis à tous les stades de la procédure pénale.

Les conventions :
Convention avec les services de l’Etat (Services pénitentiaires) et convention avec certaines entreprises (Citram, Ford, S.N.C.F., M.A.I.F., ...).

Elles concernent toutes les victimes d’infractions pénales dans le cadre de leur fonction.

Elles ont pour objectif :
d’évaluer le problème et d’accompagner psychologiquement les victimes
d’offrir une prise en charge psychologique à court ou moyen terme
de clarifier les attentes juridiques et de soutenir les victimes durant les procédures si nécessaire.

Convention avec l’Education Nationale
Elle s’adresse aux élèves, familles et professeurs du département de la Gironde, victimes directes ou indirectes.

Ses objectifs sont :
de se déplacer sur l’établissement concerné après avoir évalué la situation avec le responsable qui a sollicité l’aide (Directeur, Médecin scolaire, inspecteur), d’organiser le type d’intervention nécessaire (débriefing collectif, groupe de parole, réunions avec les enseignants, ...) et obtenir l’accord des parents.

La prise en charge des mineurs par un administrateur ad hoc
L’enfant et la défense de ses intérêts sont les préoccupations premières. Il semble important de maintenir un lien avec les personnes qui entourent le mineur (parents, éducateurs…) tout au long de la mission tout en gardant une autonomie.

Dans une volonté d’écoute du mineur, les Administrateurs Ad Hoc de Vict’Aid représentent l’enfant et l’accompagnent tout au long de la procédure pour :
se constituer partie civile,
désigner un avocat spécialisé dans la défense des mineurs et acceptant l’aide juridictionnelle,
prendre connaissance du dossier avec l’avocat,
exercer les droits afférents à la qualité de la partie civile (faire appel) en concertation avec l’avocat,
saisir la CIVI,
saisir le Juge des Tutelles pour le placement des fonds.

L’Administrateur Ad Hoc rend compte de l’exécution de sa mission au magistrat qui l’a désigné.

Vict’Aid, fidèle à sa politique de prise en charge globale propose un véritable accompagnement du mineur du jour de la saisine à la réception des fonds ainsi que dans les situations difficiles (classement sans suite, non lieu, acquittement de la personne qu’ils ont désigné comme auteur, confrontation, examens médico-légaux.

Les Administrateurs Ad Hoc de Vict’Aid ont une réelle volonté de travailler avec le réseau qui entoure le mineur, voir servir de lien entre tous les intervenants.
 
 
  Administration | Imprimer | Page actualisée le 24/11/2010